Retour aux conseils mécaniques. < Actualité Poids Lourd


5 conseils pour acheter un food truck

Bien choisir son camion « Food truck », c’est comprendre avant tout que son véhicule est à la fois l’âme du projet, mais aussi son corps. Cela veut dire que le camion doit non seulement pouvoir refléter visuellement l’esprit de votre concept, mais aussi surtout être pratique et vous faciliter la vie dans la gestion de votre futur commerce. Voici 5 conseils pour réussir au mieux votre achat :

1.   Définissez votre projet

 Pour appréhender au mieux son projet d’achat, il est nécessaire de réaliser une étude de marché et un business plan. Car, il ne faut pas se tromper, un business plan n’est pas seulement important pour la gestion de votre projet, il influe aussi directement sur le choix de votre camion.

A la « belgian food truck association » par exemple, il a été constaté qu’un grand nombre de nouveaux commerçants évitait de passer le permis « poids lourds » pour des raisons économiques, cela les empêchant par la suite de passer à la prochaine étape et d’accepter de plus grands marchés à cause de la charge limite autorisée.

Au contraire, se munir dès le départ d’un business plan bien ficelé permet de calculer la rentabilité et le retour sur investissement et donc d’assumer pleinement ses choix et pouvoir prévoir à l’avance les frais liés au véhicule : assurances, entretien, facture de consommation électrique.

2.   Faites une checklist d’équipements

  • Définir son concept sert également à rédiger la liste des équipements dont le camion en question doit être muni ou ceux qu’il faudra acheter si on compte en aménager un d’occasion.
  • Les dispositifs de restauration dépendront ainsi du « type » de Food truck que vous souhaitez lancer : un Food truck pour burgers, pour beignets, un pizza-truck ou encore un wine-truck ?
  • Mais en règle générale, tout camion destiné à la restauration devrait se munir des types d’équipements suivants :
  • Espaces de travail et de rangement : étagères, comptoirs, bacs à ingrédients etc.
  • Sécurité : extincteurs, alarme incendie etc.
  • Hygiène : évier, produits d’entretien, poubelle fermée, ventilation etc.

3.   Faites le point sur la réglementation

  • La réglementation du commerce Food truck est large et s’étend des permis des statuts juridiques obligatoires aux autorisations à l’installation aux normes d’hygiène et de sécurité concernant le véhicule même.

  • Elle est précisément énoncée par le code de la construction et de l’habitation des ERP (Etablissements Recevant du Public).

  • Tous les dangers possibles doivent ainsi être recensés et contrecarrés, une attention particulière doit être prêtée aux propriétés de combustion des matériaux et les éléments de construction utilisés lors de l’aménagement de votre camion. Les garanties d’installations électriques et de gaz ne doivent pas non plus être négligées.

4.   Neuf ou d’occasion ? Pesez le pour et le contre.

Il est clair que pour cette question, chaque option présente ses avantages et ses inconvénients. Acheter du neuf permet de customiser votre camion utilitaire et profiter d’offres de garanties et autres services, son coût en revanche est bien plus important et se situe entre 20 000 et 100 000€.

Un Food truck d’occasion comporte naturellement plus de risques, toutefois, il permet de gagner du temps puisqu’il est souvent déjà aménagé et son coût est bien moindre : à partir de 3 000 euros.

En cernant ses besoins pour le projet, on peut donc dès le départ choisir avec précision le type de cuisine dont on a besoin.

En outre, le calcul de risque sur les équipements varie selon le type de services, il est clair que les équipements pour Food truck spécial viande seront plus onéreux que ceux d’un truck pour jus de fruits. Chez 44 tonnes, il est possible de retrouver toutes sortes de pièces détachées ainsi que des conseils mécaniques pour l’entretien au quotidien de votre camion.

5.   Achat d’occasion : savoir examiner son utilitaire

 En optant pour un véhicule d’occasion, il est nécessaire de sécuriser au maximum son achat. Pour cela, il est important de s’enquérir fermement sur l’usage antérieur du véhicule : est-il de première main ou non ? Et si, non, tenez à vérifier le carnet d’entretien d’origine.

Cherchez également à connaitre le type d’usage qu’il en a été fait, les courts trajets ne sont pas forcément bons pour sa mécanique qui a besoin d’atteindre une bonne température de fonctionnement.

N’hésitez pas également à examiner minutieusement le camion en contrôlant l’état :

  • De l’habitacle : équipement électrique, la ventilation, l’état des sièges etc.
  • Du moteur : l’huile du moteur qui ne doit pas être au niveau mini, le pot d’échappement, et traquez les fuites suspectes.
  • Des pneus : l’état de la bande de roulement et flancs.
  • De la carrosserie : l’état des charnières, et l’adaptation des ouvertures à votre type de commerce.

Pour éviter tout type d’arnaques, prenez les précautions nécessaires en évitant toutes annonces suspectes, exigez de voir une pièce d’identité et n’acceptez pas des règlements en espèces pour une somme supérieure à 3000€.


Vous ne trouvez pas votre pièce ? Devis Gratuit